Au beau milieu d’un tissu pavillonnaire caractéristique de la banlieue Est parisienne, Simon Bauchet et Romain de la Bouvrie ont imaginé une surélévation discrète dans une rue apaisée. Reprenant la ligne des toits pour y inscrire, revêtues de zinc, trois pièces en plus prolongées par une terrasse, ils se sont insérés sans discussion dans cette rue de Montreuil. Il en alla tout autrement lorsqu’ils entreprirent l’année suivante de réfléchir aux nouveaux modes d’habiter dans le Parc Naturel Régional du Vexin Français.

Ce qui était un gain raisonné à Montreuil s’avéra en effet bien plus polémique dans le bourg préservé – sinon ossifié – d’Evecquemont. Le dispositif et l’écriture y étaient pourtant tout à fait comparables, mais le soubassement-béton, que voulezvous, eut bien du mal à passer dans l’autre banlieue parisienne, côté Yvelines. Le jury, dont je fis partie, eut beau défendre la pertinence de l’implantation sur la rue et la volonté louable de densifier, l’édile demeura sceptique et le clan des ABF décida que, non, ce projet n’était pas « vexinois » ! Dont acte, leurs 4 logements reçurent malgré tout une mention spéciale à l’occasion de ce concours d’idées.

  • PROGRAMME : SURÉLÉVATION D’UNE MAISON INDIVIDUELLE
  • LIEU : MONTREUIL (93)
  • MAITRISE D’OUVRAGE : PRIVÉE
  • SURFACE : 65 M2
  • ÉTAT : LIVRÉ JANVIER 2015
  • COÛT : 140 000 EUROS HT
  • CRÉDIT IMAGE : SIMON BAUCHET