La Vendée comme je l’aime, tout sauf éternelle, maritime et en mouvement. Avec cette base nautique, le duo de THE architectes (l’un d’entre eux, David Juhel, a de solides attaches gillocruciennes) a réussi sur la corniche entre Sion et Saint-Hilaire un génial tour de passe-passe : le principe d’enfouissement. Plus précisément une dune habitée : enterrer le base nautique pour retrouver les qualités paysagères du bord de mer vendéen. Evidente depuis la plage, la présence de la base s’efface côté ville. Elle joue sur l’alliance du béton pour la structure et du bois (des lames en Azobé) pour son habillage en rappelant les dispositifs de protection de la côte à cet endroit-là. Emergeant à peine de la toiture végétale, les ouvertures se fondent dans le paysage tout en éclairant un intérieur baigné de lumière zénithale. Pour le connaître un peu, je crois que le philosophe Paul Virilio n’aurait pas renié ce projet-là !

  • PROGRAMME : BUREAUX, VESTIAIRES, LOCAUX D’ACTIVITÉS ET LOCAUX DE STOCKAGE DU MATÉRIEL NAUTIQUE
  • LIEU : SION SAINT-HILAIRE-DE-RIEZ (85)
  • MAITRISE D’OUVRAGE : VILLE DE SAINT-HILAIRE-DE-RIEZ
  • SURFACE : 225 M2
  • ÉTAT : LIVRÉ 2014
  • COÛT : 340 000 EUROS
    CRÉDIT IMAGE : STEPHANE CHALMEAU