La pluridisciplinarité, les paysagistes y tiennent en général comme à la prunelle de leurs yeux. Dans un vallon au nord du bourg, sur la rive gauche de la Loire à quelques encablures de Nantes, De long en large a su la mettre en oeuvre à toutes les échelles : l’insertion, le souci du végétal, le jeu sur les échelles, de loin comme de près, jusqu’à ce petit édicule rouge qui ponctue le projet et signale que le paysagiste sait faire (encore) autre chose que planter. Guerre amicale et nécessaire, entre architectes et paysagistes, on a parfois dit que les premiers s’intéressaient aux objets et les autres aux relations entre les objets, au plein pour les uns et au vide pour les autres. Là, il est évident que l’équipe mentionnée s’intéresse aux lieux, sur un mode plutôt minimal et sans emphase, avec juste le rouge vif du cabanon pour signaler que quelque chose est arrivé ici.

  • PROGRAMME : UN THÉÂTRE DE VERDURE
  • LIEU : LA CHAPELLE BASSE MER (44)
  • MAITRISE D’OUVRAGE : COMMUNE DE LA CHAPELLE BASSE MER
  • SURFACE : 5 000 M²
  • ÉTAT : LIVRÉ 2015
  • COÛT : LOT ESPACES VERTS : 45 000 EUROS & LOT BOIS : 20 000 EUROS
  • CRÉDIT IMAGE : DE LONG EN LARGE